Une visite sur le chantier de l’espace de restitution de la Grotte Chauvet :

C’est un chantier hors normes sur lequel s’active quotidiennement une centaine d’ouvriers, dont nous avons pu faire la visite, à l’occasion des journées portes ouvertes de ces 14 et 15 décembre 2013.
A Vallon-Pont-d’Arc, au lieu-dit « Le Razal », l’espace de restitution de la Grotte Chauvet prend forme, un peu plus d’un an avant l’ouverture, qui est programmée pour le printemps 2015.

Extérieur en chantier du bâtiment dans lequel sera présenté le fac-similé de la Grotte Chauvet

Extérieur en chantier du bâtiment dans lequel sera présenté le fac-similé de la Grotte Chauvet

La pièce maîtresse du site sera bien évidemment la réplique de la Grotte Chauvet.
Ce projet culturel, scientifique et technologique est jusqu’à présent absolument unique, dans sa conception comme dans sa dimension : pour information le fac-similé doit couvrir 3000 m2 au sol mais représentera 8000 m2 au total puisqu’il faut prendre en considération les parois et plafonds (à titre de comparaison, le fac-similé de Lascaux représente 250m2 au sol).
L’ensemble des peintures et des gravures mais également des éléments géologiques et archéologiques majeurs de la célèbre grotte de la combe d’Arc seront restitués à l’échelle 1.
L’objectif est en quelque sorte de réaliser une vraie grotte dans laquelle on retrouvera toutes les caractéristiques du milieu souterrain : fraîcheur, humidité, obscurité, odeurs.

Réalisés par des entreprises spécialisées, les éléments pariétaux, géologiques et archéologiques seront intégrés au décor du fac-similé à partir de février 2014.
En attendant, sur place, des centaines d’armatures métalliques ont été réalisées à partir du modèle 3D de la grotte : d’abord revêtues d’une structure grillagée qui reçoit une première couche en béton-projeté, pour constituer la morphologie générale de la cavité, elle reçoivent ensuite, une seconde couche de mortier paysager, sur laquelle des sculpteurs reproduisent la roche originelle dans ses moindres détails. Leur travail est minutieux : chaque sculpteur restitue seulement 3 à 5 m2 quotidiennement.

Chantier intérieur du fac-similé de la Grotte Chauvet : les sculpteurs reproduisent à l'identique la roche

Chantier intérieur du fac-similé de la Grotte Chauvet : les sculpteurs reproduisent à l’identique la roche

S’étendant sur 8 ha, l’espace de restitution accueillera également trois autres bâtiments.
1) Un espace de restauration, panoramique, déjà bien avancé : une pergola de bois est installée sur le toit et les murs en sont progressivement recouverts d’un revêtement de pierres sèches de pays. Cet espace de restauration et de pique-nique privilègiera et valorisera la production locale.
2) Un centre de découverte qui permettra d’ouvrir les visiteurs de l’espace de restitution à l’ensemble du patrimoine naturel et humain du territoire ardèchois.
3) Un espace pédagogique, particulièrement orienté vers l’accueil des scolaires.
Dans ces deux derniers bâtiments, les travaux sont encore au stade du gros oeuvre.

Pergola de l'espace de restauration et de pique-nique avec vue panoramique

Pergola de l’espace de restauration et de pique-nique avec vue panoramique

Ces journées portes-ouvertes sont une manière de sensibiliser les Ardéchois (et les autres) à ce projet, d’impliquer la population dans la dynamique qu’il tend à créer. Il y en aura certainement d’autres avant la fin du chantier (il semble que l’expérience sera reconduite dans environ six mois). Et nous ne pouvons que vous encourager à ces futures visites du chantier si vous en avez la possibilité…

Rhinocéros Grotte Chauvet