Prêtres vivarois dans la Grande Guerre

La Sainte Messe célébrée sur le front pendant la guerre de 1914

La Sainte Messe célébrée sur le front pendant la guerre de 1914

« L’hebdo de l’Ardèche », qui comme son nom l’indique est un hebdomadaire couvrant l’ensemble du département de l’Ardèche et du diocèse de Viviers (car c’était à l’origine une publication ouvertement confessionnelle liée au diocèse), dans son édition du 13 novembre 2014, a publié un article signé par Nicolas Lemonnier consacré aux prêtres ardéchois qui ont été appelés sous les drapeaux en 1914 et qui, pour vingt-deux d’entre eux, ont péri pendant la guerre.

Cet article fait en particulier état des recherches et travaux du Général Bruno Chaix, lequel a dirigé les travaux et signé plusieurs articles dans le cahier de l’association « Mémoire d’Ardèche et temps présent » consacré à la Grande Guerre.
Nicolas Lemonnier rappelle le contexte des relations tendues entre l’Eglise catholique et la république à la veille du conflit : jusqu’alors prêtres et séminaristes avaient été exemptés du service militaire ; c’est une mesure directement anti-cléricale qui va les astreindre désormais à servir sous les drapeaux, mais la guerre va susciter la fameuse « union sacrée »
Sur 580 prêtres que compte alors le diocèse de Viviers, presque la moitié font être appelés sous les drapeaux (259 en 1915 et 280 en 1916) ce qui entraînera bien sûr des modifications dans le service des paroisses.

L’article de Nicolas Lemonnier est disponible sur Internet et peut-être lu grâce au lien suivant « Ces prêtres ardéchois qui ont donné leur vie ».

Croix de guerre 1914-1918