Première offensive hivernale.

Aux dires des anciens, si le sommet du Mont Mézenc (1753 m d’altitude) se couvre trois fois de neige avant la Toussaint, c’est le gage d’un bon hiver.
Reste à savoir ce qu’est un « bon hiver » !
A nos interrogations, il a été répondu qu’il s’agit d’un hiver relativement clément, sans excès, avec juste ce qu’il faut de neige et de froidure.

Jusques à présent, nous avons vu le Mézenc blanchir une seule fois, à l’occasion d’une première offensive hivernale qui a eu lieu les 11 et 12 octobre.
Au matin du dimanche 13 octobre, en nous rendant à la Sainte Messe dans notre paroisse traditionnelle, nous avons eu la joie d’un avant-goût des conditions de circulation hivernale pour franchir le col de la Croix de Boutières (1506 m) : notre véhicule avait été chaussé de ses pneus d’hiver justement le vendredi 11 !

Au col de la Croix de Boutières, le dimanche 13 octobre au matin.

Au col de la Croix de Boutières, le dimanche 13 octobre au matin.

Dès la matinée de ce dimanche 13 octobre le redoux a commencé : il n’y a plus de neige sur le sommet du Mézenc
… et, compte-tenu de l’extraordinaire douceur qui règne en ce moment, il semble tout à fait improbable, selon les prévisionnistes de la météorologie nationale, qu’il blanchisse deux autres fois avant la Toussaint.

Devons-nous donc nous attendre à un hiver particulièrement long et rigoureux ?
Si l’on se fie aux autres « signes » donnés par la nature, à partir desquels les anciens du pays tiraient des conclusions (fruits abondants des sorbiers par exemple), c’est une perspective qui est loin d’être à exclure… Nous voilà prévenus !

Dans tous les cas, si vous voulez savoir en direct quel temps et quelles températures il fait chez nous, vous savez que vous le pouvez à tout moment, en vous rendant sur « la météo du Mesnil-Marie en direct » dans le menu déroulant qui apparaît lorsque vous placer le pointeur de votre souris sur « Le Mesnil-Marie » dans le menu ci-dessus.