Nous avons lu et nous avons aimé : « Le Roi est mort – Louis XIV 1715 »

« Le Roi est mort » : c’est le titre de l’exposition qui s’est déployée à Versailles à l’occasion du troisième centenaire de la mort du Grand Roi.
« Le Roi est mort » : c’est aussi le titre d’un très bel ouvrage, qui est bien plus qu’un banal catalogue d’exposition, parce que les textes qu’il renferme sont de véritables études historiques de qualité. Nous les avons lus avec le plus grand intérêt et nous y avons beaucoup appris.

Le Roi est mort livre-catalogue

Quatrième de couverture :

Des funérailles royales françaises, on ne retient généralement que les proclamations du héraut d’armes lors de la mise au tombeau de la dépouille : Le roi est mort. Vive le roi !
L’exposition présentée au château de Versailles pour le tricentenaire de la mort de Louis XIV et le livre qui l’accompagne donnent à voir et à comprendre un rituel méconnu : celui des funérailles du grand roi, de son exposition dans la chambre mortuaire le 1er septembre 1715 à son inhumation dans l’abbaye de Saint-Denis le 23 octobre suivant. Ces obsèques marquèrent l’aboutissement, en même temps que le profond renouvellement, d’un cérémonial séculaire qui allait devenir l’une des plus éclatantes manifestations de la civilisation de cour.
Peintures d’apparat et gravures de circonstance, médaillons et médailles, documents d’archives comme le testament du roi, plaques de cuivre apposées sur le cercueil ou reliquaires de coeur et reconstitutions des décors éphémères permettent de cheminer d’étapes en étapes vers cette apothéose que fut le grand service à Saint-Denis, véritable opéra funèbre dans l’Europe baroque. L’éclat de ce rituel ne périt pas avec la monarchie, mais se prolongea au-delà des changements de régime dans les funérailles nationales du XIXe siècle.

Co-éditeurs : Editions Tallandier – Château de Versailles.
Sous la direction de Gérard Sabatier, professeur émérite des Universités, président du comité scientifique du Centre de recherche du château de Versailles, et de  Béatrix Saule, directeur-conservateur général du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.
336 pages