Le « Grand Pardon » du Puy-en-Velay.

Notre-Dame du Puy (Vierge Noire du XVIIe siècle, copie de celle qui a été brûlée à la révolution, couronnée au nom du Bx Pie IX)

Notre-Dame du Puy : Vierge Noire du XVIIe siècle, copie de celle qui a été brûlée à la révolution, couronnée au nom du Bx Pie IX.

Chaque fois que le Vendredi-Saint coïncide avec la date du 25 mars (c’est-à-dire habituellement une ou deux fois par siècle, plus rarement trois), la cathédrale-basilique de Notre-Dame de l’Annonciation, au Puy-en-Velay, voit la célébration d’un jubilé, ou Grand Pardon.
Cette tradition remonte à l’année 992 ; ce qui fait du jubilé du Puy le plus ancien après celui de Rome (celui de Compostelle ne sera institué qu’au XIIe siècle). Le jubilé du Puy est en quelque manière le grand jubilé marial de la Chrétienté.

Le jubilé de l’année 2016 est le trente-et-unième jubilé du Puy : le précédent a été célébré en 2005, le prochain aura lieu en 2157. Jusqu’au XVIIe siècle, le jubilé du Puy n’était célébré que le jour même du 25 mars ; à partir du XVIIe siècle, les Souverains Pontifes ont accordé qu’il puisse être célébré sur huit jours, puis sur deux semaines. En 2005, le Pape Jean Paul II l’avait étendu du 25 mars au 15 août et c’est également le cas en cette année 2016.

Plusieurs raisons, au premier rang desquelles se trouvent les implications de Frère Maximilien-Marie au sein de l’UCLF et dans la Confrérie Royale, font que le Refuge Notre-Dame de Compassion se trouve fortement mêlé à l’organisation d’un pèlerinage légitimiste, pour le Roi et pour la France, au Puy, les samedi 4 et dimanche 5 juin prochains.

Pour de plus amples informations > ici.