Le concile de Trente et la France : l’Eglise Gallicane, légende et réalité.

L’excellent site ami « Vive le Roy », vient de mettre en ligne une étude historique des plus remarquables, ce qui n’est pas étonnant quand on sait qu’elle est un exposé de notre ami regretté Monsieur l’Abbé Christian-Philippe Chanut.

Une session du concile de Trente

Une session du concile de Trente

Intitulée « Le concile de Trente et la France : l’Eglise Gallicane, légende et réalité », elle commence par ces mots : « C’est une opinion, hélas fort communément répandue, que la France, au nom des libertés de l’Église gallicane, résista fièrement, pendant près d’un siècle, aux sages et pieuses inspirations du concile œcuménique de Trente, alors que le reste de la Catholicité s’y soumettait avec un bonheur éperdu et une reconnaissance empressée… »
Et l’Abbé Chanut développe ensuite avec le brio (et l’humour) dont il était coutumier une présentation nuancée et rigoureuse qui change des poncifs anachroniques sur le gallicanisme.
Tous ceux qui s’intéressent à l’histoire, à l’histoire de l’Eglise et à l’histoire de France, liront ce texte avec autant de plaisir que de profit, ici > Le concile de Trente et la France.