« J’aurais l’air d’être mort et ce ne sera pas vrai… »

1944 – 31 juillet – 2014

70ème anniversaire de la disparition
d’Antoine de Saint-Exupéry.

Antoine-de-Saint-Exupery

« J’aurais l’air d’être mort et ce ne sera pas vrai… » Cette phrase est au nombre des dernières paroles qu’Antoine de Saint-Exupéry a placées sur les lèvres du Petit Prince, avant la piqûre du serpent.
Ermina-Eleni Kesisoglou, sur son blogue que nous avons découvert par hasard, a fort judicieusement rappelé cette citation en conclusion de l’article qu’elle a consacré au 70ème anniversaire de la disparition d’Antoine de Saint-Exupéry.

Très bel article dont nous recommandons la lecture : après avoir dressé un portrait intéressant de l’aviateur-écrivain et rappelé ce que fut son oeuvre, Ermina-Eleni Kesisoglou fait le point sur ce que l’on sait des circonstances de sa disparition, puis sur la découverte inopinée, en 1998, de sa gourmette en argent qui aboutira à la découverte d’une épave, en 1999 ; épave qui sera finalement formellement identifiée en 2003 comme celle de l’avion que conduisait Antoine de Saint-Exupéry ce 31 juillet 1944…

C’est à lire ici > 70 ans de la disparition d’A. de Saint-Exupéry.

Le petit Prince emporté par les oiseaux