Fête du Christ-Roi.

Dans le calendrier liturgique traditionnel, c’est le dernier dimanche d’octobre qu’est célébrée la fête du Christ-Roi, de sorte que, ainsi que l’écrivait Sa Sainteté le Pape Pie XI dans l’encyclique « Quas primas » du 11 décembre 1925 par laquelle il a institué cette fête : « avant de célébrer la gloire de tous les Saints, la liturgie proclamera et exaltera la gloire de Celui qui triomphe en tous les Saints et tous les élus ».

Motif central de la chasuble du Christ-Roi (sacristie du Mesnil-Marie)

Motif central de la chasuble du Christ-Roi (sacristie du Mesnil-Marie)

Dans le blogue du Maître-Chat Lully, vous trouverez plusieurs textes en rapport avec cette fête, qu’il est toujours bon de relire et de méditer :

1) un texte expliquant le « glissement » du sens de cette fête lors de son déplacement dans l’année liturgique lors de la réforme de 1969 > De la Royauté du Christ à la gloire de Ses élus.

2) une homélie de Monsieur l’abbé H. Vannier prononcée à l’occasion de la fête du Christ-Roi en 2011 > Le Christ veut régner par la vertu de Son Sacré-Coeur.

3) L’acte de consécration du genre humain au Sacré-Coeur du Christ-Roi, prescrit à l’occasion de cette fête, et à la récitation publique duquel est accordé une indulgence plénière > Acte de consécration.

Enfin, il est aussi toujours bon de relire avec la plus grande attention l’encyclique « Quas primas », en laquelle sont exposées les principes et les raisons de cette fête > « Quas primas ».

Bonne et fervente fête du Christ-Roi !