Etudes liturgiques : à propos de la réforme de la Semaine Sainte.

Le site Internet « Liturgia » de la Schola Sainte-Cécile, dont les prestations de très haute qualité rehaussent magnifiquement les cérémonies célébrées selon le rite romain traditionnel dans la paroisse Saint-Eugène & Sainte-Cécile, à Paris (IXe), est une mine pour tous les amoureux de belle liturgie.
Il est d’ailleurs possible de s’abonner aux mises à jour du site « Liturgia », en se rendant sur la page d’accueil et, dans la colonne de droite, sous l’agenda, en inscrivant son adresse électronique dans le cartouche « subscribe to this blog by email », ici > Liturgia.

Au début du carême, a été mis en ligne un excellent article au sujet du « Velum quadragesimale : le voile du carême », usage liturgique d’une très haute antiquité qui a malheureusement disparu en France mais s’est maintenu dans les pays rhénans.
C’est à lire ici > Velum quadragesimale.

Rome, basilique de Saint-Pierre au Vatican : le dimanche des Rameaux, cérémonie de l'ouverture de la porte au retour de la procession

Rome, basilique de Saint-Pierre au Vatican : le dimanche des Rameaux, cérémonie de l’ouverture de la porte au retour de la procession

Nous attirons tout particulièrement l’attention sur les articles consacrés à l’étude de la réforme des rites de la Semaine Sainte opérée sous le pontificat de Pie XII, en 1955. Voici les premières lignes de la présentation générale :
« Tous ceux qui s’intéressent aux antécédents de la réforme liturgique de 1969 ne manquent pas de s’intéresser aux deux grandes réformes qu’à connu le XXème siècle, à savoir la réforme du bréviaire conduite sous saint Pie X en 1911 et celle de la Semaine Sainte menée sous le Pape Pie XII en 1955, quelques années avant le Concile Vatican II.
A l’approche de la Semaine Sainte, il parait intéressant d’examiner le détail de ce qui a été modifié lors de la réforme de 1955. Si dans le monde traditionnel, beaucoup savent confusément qu’une réforme de la Semaine Sainte a eu lieu en 1955, peu connaissent ce qui a exactement été réformé et comment. Promulguée par le décret Maxima redemptionis nostrae mysteria de la Sacrée Congrégation des Rites le 16 novembre 1955, la Semaine Sainte réformée témoigne de l’activité de réforme liturgique qui précéda immédiatement le concile et engendra le rit de 1969…»

Ces rites de la Semaine Sainte, réformés en 1955 et aujourd’hui suivis par les fidèles attachés au rite romain antique, furent l’oeuvre de ceux qui élaborèrent le nouveau missel, dit de Paul VI, entré en vigueur à la fin de l’année 1969, en particulier le tristement célèbre Monseigneur Bugnini.
Cela ne laisse pas de nous poser à nous-mêmes quelques vrais problèmes de conscience…

L’étude publiée sur le site « Liturgia » possède à nos yeux l’immense mérite, en se fondant sur les sources liturgiques les plus sûres, de prendre du recul par rapport à la réforme de 1955, très souvent abusivement qualifiée de « restauration de la Semaine Sainte ».
Cette publication est en cours : à partir de la Présentation générale (< cliquer sur ces mots) on accède à l’introduction, puis on trouve tous les liens pour parvenir aux autres parties déjà publiées.

nika