Compte-rendu du mois d’octobre 2015 au Mesnil-Marie.

Vendredi 30 octobre 2015.

29 octobre 2015 : le Mesnil-Marie dans son décor automnal

29 octobre 2015 : le Mesnil-Marie dans son décor automnal

Chers Amis du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Octobre s’achève dans la rayonnante splendeur des couleurs automnales : spectacle qui, bien que se renouvellant chaque année, ne manque toutefois pas de susciter à chaque fois l’émerveillement et l’action de grâces, avant d’entrer dans le dépouillement recueilli et austère d’un long hiver…

Une vieille tradition des paysans de nos montagnes nous assure que si le Mont Mézenc a été par trois fois blanchi par des chutes de neige avant la Toussaint, c’est l’assurance d’un « bon hiver » (c’est-à-dire sans excès de neige et sans rigueurs excessives) ; mais cette année, il n’y a eu qu’une seule chute de neige, le 15 octobre : le Mézenc n’ayant blanchi qu’une seule fois, serait-ce le signe que nous devons nous préparer à un hiver plus rude et plus long qu’à l’accoutumée ?
Ce qui est certain, c’est que nous avons dû allumer notre gros poêle depuis déjà plusieurs semaines, alors qu’en 2014 nous ne l’avions allumé que le 3 novembre.
A 6 h 30, au matin de ce jour d’hui, il faisait 0° « pile-poil », et ce n’est pas la première fois qu’il gèle (le thermomètre est déjà descendu à moins 4° le samedi 17 octobre). En conséquence, les noyers, les peupliers et les merisiers sont déjà défeuillés ; le massif de fleurs en bordure de route – qui était encore splendide à la Toussaint 2014 comme en témoigne la vidéo que nous avions alors publié (cf. > ici) – a été complètement brûlé par cette gelée précoce, et Frère Maximilien-Marie a passé deux après-midi à nettoyer le terrain : arrachage des plants gelés et des racines qu’il va maintenant falloir transporter au lieu de leur compostage.

Jeudi 15 ocotbre 2015 en fin d'après-midi : la route au Col de la Croix de Boutières (1505 m d'altitude)

Jeudi 15 octobre 2015 en fin d’après-midi : la route au Col de la Croix de Boutières (1505 m d’altitude)

L’automne, c’est aussi le moment du ramassage des noix, de la cueillette des pommes et des coings… Avec ces deux derniers fruits, Frère Maximilien-Marie confectionne une confiture (qu’il met dans des pots donc, et qui se conserve très bien et longtemps) qui ressemble à s’y méprendre à de la pâte de coings mais ne nécessite pas tout le travail que requiert cette dernière…

Derniers travaux du jardin, nettoyage du terrain avant l’hiver, réalisation des confitures, rangement de la provision de bois : voilà donc la plus grande partie des occupations matérielles de ce mois écoulé.
Dans les domaines associatif et culturel, la visite de l’un de nos amis a été l’occasion – après la Sainte Messe dominicale – de visiter ensemble la très intéressante et très riche exposition qui se trouve de manière permanente dans l’ancienne salle des Etats du Velay, attenante au cloître de la cathédrale du Puy-en-Velay, et qui s’intitule « Ors et broderie, trésors à la cathédrale ».
Frère Maximilien-Marie a été aussi présent toute la journée à l’accueil et à la restauration des randonneurs  à l’occasion de la Ronde des Sucs, le samedi 10 octobre.
Le jeudi suivant, 15 octobre (jour où il a neigé sur le Mézenc), il a participé tout l’après-midi à une réunion en vue de la création d’une Université Libre du Mézenc, dont il avait soumis l’idée à plusieurs personnes pendant l’été : cette première réunion a été l’occasion de faire mieux connaissance avec les divers protagonistes intéressés par ce projet, et de mieux cibler les objectifs de cette Université Libre.
Enfin, à l’occasion de la reprise du cycle des Veillées Culture & Patrimoine, le mardi 13 octobre, dans une ambiance joyeuse et amicale, notre amie Elodie Blanc nous a enchantés avec sa série de contes tirés de la mythologie grecque, démontrant de manière irréfragable combien ces anciens mythes restent présents – souvent sans qu’on n’y prenne plus garde – dans les expressions et références du langage courant.

Dimanche 11 octobre 2015 : lever du jour au Col de la Croix de Boutières - mer de nuages dont émergent les sucs volcaniques

Dimanche 11 octobre 2015 : lever du jour au Col de la Croix de Boutières – mer de nuages dont émergent les sucs volcaniques

Dans le domaine spirituel, nous mentionnerons, comme petit évènement sortant de l’ordinaire, un pèlerinage auprès des reliques de Saint Antoine le Grand, « père de tous les moines d’Orient et d’Occident », au village de Saint-Antoine-l’Abbaye, en Dauphiné.
C’est un lieu extraordinaire de beauté, où nous avons pu, en sus des grâces spirituelles du lieu, apprécier la remarquable exposition intitulée « Jardin des cloîtres, jardin des princes… Quand le parfum portait remède » (exposition qui prendra fin le 11 novembre prochain) : au Moyen-Age, les jardins des cloîtres aussi bien que les jardins des princes accueillaient les plantes nécessaires à l’élaboration de remèdes et de compositions odorantes qui constituaient l’essentiel de la pharmacopée traditionnelle. En ce lieu où, pendant plus de six siècles, des moines se sont  dévoués au soin des malades cette exposition constituait un complément intellectuel et culturel très intéressant à notre démarche spirituelle.
Faut-il préciser que nous avons particulièrement confié à Saint Antoine le Grand tous les malades et personnes en souffrance recommandés à nos prières ? Est-il nécessaire de préciser que nous avons aussi confié à sa protection tous nos chers animaux domestiques à l’intention desquels la Sainte Eglise à institué une bénédiction particulière au jour de sa fête (cf. > ici) ?

Enfin, nous devons mentionner la fondation du Cercle Légitimiste du Vivarais Abbé Claude Allier, réalisée lors de la première réunion de ce Cercle, tenue au Mesnil-Marie, le mercredi 14 octobre dernier (compte-rendu détaillé > ici) : les participants à cette fondation ont demandé à notre Frère Maximilien-Marie d’assumer la présidence de ce nouveau Cercle Légitimiste.

Quant à la recherche d’autel que nous avions répercutée (> ici), nous sommes heureux de pouvoir vous dire qu’elle a abouti.
Peut-être pourrons-nous très prochainement vous parler plus en détail des projets et réalisations de ce prêtre ami…

Samedi 24 ocotbre 2015 : embrasement du ciel derrière le campanile du Mesnil-Marie au lever du jour

Samedi 24 octobre 2015 : embrasement du ciel derrière le campanile du Mesnil-Marie au lever du jour

Il me faut enfin en venir à l’appel à l’aide que nous avions lancé le 6 octobre (> ici) à la suite de la panne définitive de notre vieille Xantia.
Que soient très vivement et très chaleuresement remerciés tous ceux qui se sont faits les instruments de la Providence et dont la sollicitude et la générosité ont répondu à notre détresse :
1) en premier lieu ceux qui ont – jusqu’à maintenant et pour quelques jours encore – contribué, par leur ingéniosité et leurs prêts, à ce que nous ne restions pas sans moyen de locomotion…
2) et aussi tous ceux qui, par leurs dons d’argent, nous permettent d’envisager l’achat (il va être conclu dans le cours de la semaine qui vient) d’un véhicule qu’un garagiste qui semble tout-à-fait digne de confiance et au sujet duquel nous n’avons eu que d’excellents témoignages nous présente comme une bonne occasion conforme à nos besoins…
Une Sainte Messe sera prochainement célébrée à l’intention de nos bienfaiteurs.

Je termine en vous souhaitant du plus profond du coeur une très belle fête de tous les Saints et une fervente journée de commémoraison de nos trépassés, vous assurant de notre union dans la prières.

Voici encore quelques liens en rapport avec la liturgie de ces jours :

1) Prière à la Vierge de Compassion pour les âmes du Purgatoire (composée par Frère Maximilien-Marie).
2) Rappel : les indulgences applicables aux défunts.

3) A Rome, le « Musée du Purgatoire » (explication historique et photos éloquentes).

4) des contes en rapport avec nos amis les saints :
– « Des saints et des animaux » (Frère Maximilien-Marie).
–  «L’histoire de Saint Glinglin et de la belle Lurette » (Robert Escarpit).
– « L’homme qui s’ennuyait » (d’après une idée de Charles Péguy).

Le Chroniste.

chrysanthemum

Notes :
– Des commentaires peuvent être laissés à la suite de nos compte-rendus (voir ci-dessous)
– Et pour continuer à soutenir la vie et les oeuvres du Refuge Notre-Dame de Compassion > ici