Chronique du mois de novembre 2015 et de l’Avent au Mesnil-Marie.

Jeudi 24 décembre 2015,
Vigile de la Nativité de Notre-Seigneur.

Santons Fontanini de la Crèche du Mesnil-Marie : la Très Sainte Vierge et Saint Joseph arrivant à Bethléem et ne trouvant pas de logis

Santons Fontanini de la Crèche du Mesnil-Marie : la Très Sainte Vierge et Saint Joseph arrivant à Bethléem et ne trouvant pas de logis

Nous achevons en ce jour le temps de l’Avent et avant que de vous adresser des voeux pour la fête de la Nativité, je vous propose de revenir de manière rapide et synthétique sur les presque deux mois écoulés (car je ne vous ai pas adressé de chronique à la fin du mois de novembre…).

1) Le « Berlingo » :
Notre nouvelle automobile, reçue le 13 novembre (cf. > ici) nous donne entière satisfaction, et nous tenons à redire une fois encore notre très profonde gratitude à ceux qui, par leur générosité, se sont faits les instruments de la Providence.
Nous apprécions en particulier la différence pour ce qui concerne la consommation de carburant (5,5 l/100 km selon nos calculs sur un mois et demi).

2) Inquiétudes au sujet de notre communauté paroissiale de rite latin traditionnel :
Un an après le rappel à Dieu de S. Exc. Mgr. Brincard, évêque du Puy-en-Velay (14 novembre 2014, cf. > ici), notre petite quasi paroisse de rite latin traditionnel qui se réunit dans l’église de Ceyssac (village qui touche à l’agglomération du Puy) éprouve – depuis déjà plusieurs mois, mais je n’avais pas jugé bon de l’évoquer ici jusqu’à présent – les plus vives inquiétudes en ce qui concerne l’avenir de la liturgie selon le rite antique telle que nous en bénéficions actuellement.
Malgré certaines promesses qui se veulent rassurantes et des paroles lénifiantes – comme savent en proférer les ecclésiastiques lorsqu’ils sont résolus à vous planter un poignard dans le dos – , nous avons toutes les raisons de craindre qu’à plus ou moins longue échéance « on » veuille mettre un terme à ce qui se fait aujourd’hui dans des conditions qui nous garantissaient une vraie sécurité doctrinale et spirituelle.
Nous aurons sans nul doute l’occasion d’y revenir, mais, derrière ces quelques lignes, voyez un appel pressant à la prière pour notre petite communauté traditionnelle et pour le prêtre de confiance du ministère duquel elle a la chance de bénéficier.

3) Les Veillées Culture & Patrimoine :
Malheureusement bien peu de monde était présent pour le pourtant passionnant exposé de notre ami Jérôme sur les abeilles et l’histoire de l’apiculture (cf. > ici), lors de la veillée du 17 novembre ; en revanche quelque 25 personnes, très intéressées et participantes, à l’occasion de l’intervention de notre ami Frédéric sur le thème du Géoparc des Monts d’Ardèche (cf. > ici). Les prochaines Veillées auront lieu les mardis 19 janvier, 16 février et 15 mars 2016.

4) Activités légitimistes :
Le samedi 14 novembre, Frère Maximilien-Marie, accompagné de deux membres du nouveau Cercle Légitimiste du Vivarais créé à la mi-octobre (cf. > ici), a effectué l’aller-retour à Paris pour la réunion annuelle des présidents ou représentants des Cercles Légitimistes de toute la France autour du président de l’UCLF.
La deuxième réunion mensuelle d’étude du Cercle Légitimiste du Vivarais a eu lieu le mercredi 18 novembre, tandis qu’au mois de décembre – plusieurs membres se trouvant empêchés – nous avons opté pour une visite de l’ancienne capitale du Vivarais, c’est-à-dire la cité épiscopale : Viviers. Cette visite a permis aux participants de lire dans les lieux, inscrit dans la pierre, un excellent résumé de l’histoire de notre comté du Vivarais et de ses liens avec la couronne de France.
Par ailleurs, Frère Maximilien-Marie est investi dans la préparation d’un pèlerinage organisé conjointement par la Confrérie Royale et l’UCLF à l’occasion du jubilé du Puy : retenez en dès à présent les dates : samedi 4 et dimanche 5 juin 2016 (dimanche de la solennité du Sacré-Coeur).
Nous ne pouvons qu’encourager nos amis aux convictions légitimistes à s’engager – s’ils ne l’ont pas encore fait – dans la Confrérie Royale (sa création avait été annoncée > ici), ou du moins à lire la dernière « exhortation spirituelle » qu’a rédigée Frère Maximilien-Marie à l’occasion de ce Noël 2015 (cf. > ici).

Le 8 décembre, à la tombée de la nuit, les fenêtres du Mesnil-Marie s'illuminent en l'honneur de Notre-Dame

Le 8 décembre, à la tombée de la nuit, les fenêtres du Mesnil-Marie s’illuminent en l’honneur de Notre-Dame

5) Journée amicale avec les fidèles de Notre-Dame de la Rose dans le pieux souvenir de l’Abbé B. Houghton :
Nous n’avons eu que deux épisodes neigeux : jusqu’au jour d’hui, l’automne et l’hiver sont anormalement doux et secs.  Mais il se trouve que, le premier dimanche de l’Avent 29 novembre, une chute de neige suivie de plusieurs jours de vent avait rendu les routes d’altitude du massif assez dangereuses. En conséquence, Frère Maximilien-Marie s’est rendu à la chapelle Notre-Dame de la Rose de Montélimar pour la Sainte Messe dominicale. C’était justement le jour où les fidèles de la chapelle, après la Messe, accomplissaient leur « pèlerinage » annuel à Viviers sur la tombe de l’abbé Bryan Houghton.
Dans le blogue du Maître-Chat Lully vous avez peut-être lu les deux articles consacrés à cette journée (cf. > ici et ici).

6) Illuminations du 8 décembre :
Comme chaque année, le 8 décembre, en l’honneur de la conception immaculée de la Très Sainte Vierge Marie, à la tombée du jour, nous avons illuminé le Mesnil-Marie avec des lumignons posés sur les rebords de nos fenêtres. C’est un peu plus d’une centaine de photophores qu’il nous faut pour garnir la totalité des appuis de fenêtres de notre vieille bâtisse.

7) Animation contes :
Le dimanche 13 décembre, en deuxième partie d’après-midi, notre Frère Maximilien-Marie avait été sollicité par le comité des fêtes du village de Chaudeyrolles pour amuser et faire rêver les enfants de la commune par ses contes. Il semble que les enfants, très attentifs et inlassables demandeurs, aussi bien que les parents ou adultes qui les accompagnaient, ont été enchantés de cette prestation…

L'oratoire du Mesnil-Marie en ce 24 décembre 2015

L’oratoire du Mesnil-Marie en ce 24 décembre 2015

8) Nouveaux aménagements de l’oratoire et préparatifs de la Crèche :
Au cours de ces dernières semaines, Frère Maximilien-Marie s’est employé à réaménager notre oratoire, afin de lui donner une plus grande capacité d’accueil.
Il est bien connu que ce que l’on enlève d’un endroit doit trouver une nouvelle place ailleurs : cette restructuration et ces nouveaux rangements ont donc parfois pris l’allure d’un casse-tête, mais en définitive les problèmes n’existent que pour qu’on leur trouve une solution !
Ces nouveaux aménagements devaient impérativement être achevés avant la préparation de la Crèche (cf. > ici), et les délais ont été tenus : deux armoires dans lesquelles étaient rangées les affaires de sacristie ont été déplacées, libérant de l’espace ; de même le grand coffre sculpté de la fin du XVIe siècle a été mis de façon à servir de crédence ; une ancienne bonnetière du début du XVIIIe siècle, restaurée par Frère Maximilien-Marie (mais pas encore totalement aménagée à l’intérieur) a été placée du côté de l’épître et contiendra bientôt tous nos reliquaires ; trois petits bancs garnis d’agenouilloirs qui nous ont été donnés remplacent avantageusement les chaises sur tout un côté ; enfin un très grand tapis d’orient couvre presque toute la partie où se placent les fidèles… etc.
Cela fait, la Crèche a pu être construite : disposée en « L » au fond de l’oratoire, du côté de l’Evangile, sur environ 1 m de profondeur et 4 m de « façade », elle a nécessité une dizaine de mètres de papier-rocher, et a déjà suscité l’admiration de ceux qui sont passés au Mesnil-Marie ces deux derniers jours (même si, bien sûr, Saint Joseph et la Très Sainte Vierge n’y seront placés qu’au moment des premières vêpres de Noël et l’Enfant Jésus au retour de la Messe de Minuit).

Dès à présent, nous vous souhaitons à tous de belles, joyeuses et surtout très ferventes fêtes de la Nativité, vous restant unis par une prière très amicale…

Le Chroniste.

La Crèche du Mesnil-Marie : vue générale

La Crèche du Mesnil-Marie : vue générale

Un commentaire pour “Chronique du mois de novembre 2015 et de l’Avent au Mesnil-Marie.