Chronique du Mesnil-Marie du 6 septembre au 25 novembre 2016 :

Vendredi 25 novembre 2016,
Fête de Sainte Catherine d’Alexandrie.

Chers Amis et Bienfaiteurs du Refuge Notre-Dame de Compassion,

Les jours s’enfuient… Nos jours filent avec la rapidité de l’éclair : le temps passe !
Nous voici déjà aux tout derniers jours de l’année liturgique. Ce dimanche 27 novembre, premier dimanche de l’Avent, nous inaugurons un nouveau cycle de l’année chrétienne.
Mais peut-être vous posez-vous les questions : Que s’est-il donc passé au Mesnil-Marie depuis la chronique du 5 septembre dernier (cf. > ici) ? Quelles sont les nouvelles du Refuge Notre-Dame de Compassion ?
Vous trouverez ci-dessous quelques réponses, à travers un rapide compte-rendu de nos activités des mois de septembre, octobre et novembre 2016.

Un automne exceptionnel : le Mesnil-Marie, le 17 novembre 2016

Un automne exceptionnel : le Mesnil-Marie, le 17 novembre 2016

Aux activités ordinaires des jours, il faut particulièrement ajouter :

1) Des conférences données par Frère Maximilien-Marie à l’extérieur :

– Il avait été retenu dès l’année dernière pour la « Journée du souvenir catholique en Languedoc » – à la mémoire des victimes de la révolution massacrées en haine de la foi – , organisée par une association dans laquelle nous comptons des amis fidèles : l’ « Association Père Salem-Carrière ».
Ce samedi 24 septembre, après la Sainte Messe, célébrée dans la clairière de Saussines où se dresse le monument commémoratif en l’honneur des catholiques mis à mort pendant la grande révolution voulu par le regretté Père Salem-Carrière, et après le déjeuner, Frère Maximilien-Marie a dressé, devant un auditoire remarquablement attentif, un tableau du mouvement contre-révolutionnaire dans les provinces septentrionales du Languedoc : Gévaudan, Velay et Vivarais.
Ce jour là, notre Frère célébrait le 27e anniversaire de sa profession perpétuelle et le 50e anniversaire d’une protection quasi miraculeuse de la Madone lors d’un accident de la circulation dont il fut victime à l’âge de quatre ans.

– L’Assemblée Générale ordinaire de l’association des descendants des Zouaves Pontificaux, en cette année du 170e anniversaire de l’apparition de Notre-Dame de La Salette, et parce que le voyant Maximin Giraud s’engagea par la suite dans le corps des Zouaves Pontificaux pour la défense des Etats de l’Eglise, s’est tenue au sanctuaire de La Salette à la mi-octobre. Frère Maximilien-Marie avait été sollicité pour donner, à cette occasion, un exposé portant sur les prolongements du message délivré par la Sainte Mère de Dieu aux bergers de La Salette : depuis 1846 jusqu’à nous jours, en particulier dans les révélations de Fatima (1917) et d’Akita (1973), existe une terrible continuité dans les avertissements maternels de la Madone, dans ses mises en garde et ses appels pressants, dans sa description de la crise de l’Eglise…
C’est la première fois que notre Frère se rendait à La Salette et il fut heureux d’approfondir sur place les paroles du message public et du secret délivrés par la Très Sainte Vierge (cf. > ici).
A noter que le Maître-Chat Lully fut aussi de ce pèlerinage et que, au retour, il fut présenté à Saint Antoine le Grand, dont le sanctuaire se trouve sur l’itinéraire, et placé sous la protection particulière du « Père des moines » et protecteur des animaux (cf. > ici).

Le Maître-Chat Lully devant les reliques de Saint Antoine le Grand, à l'abbaye de Saint-Antoine-en-Dauphiné

Le Maître-Chat Lully devant les reliques de Saint Antoine le Grand, à l’abbaye de Saint-Antoine-en-Dauphiné

2) Nouvelles de notre quasi paroisse de rite latin traditionnel au Puy-en-Velay :

Nous vous avions expliqué les nouveautés concernant notre quasi paroisse de rite latin traditionnel, qui a connu au début du mois de septembre de cette année un changement de lieu de célébration (cf. > ici).
Notre nouveau pasteur, Don Gabriele Steylaers, continue à Frère Maximilien-Marie l’amicale confiance que lui réservait Monsieur l’abbé Vannier et se repose sur lui pour la préparation des feuilles dominicales, le service de l’autel et les chants…
Notre Frère apporte aussi son aide à notre dévouée sacristine lorsque cela est nécessaire. Notre installation à la chapelle de l’ancien monastère des Clarisses s’accompagne de nombreuses « manipulations », puisque, la chapelle n’étant pas affectée aux seules célébrations selon le rite romain traditionnel, il faut chaque dimanche avant la Messe procéder à l’installation de tout, puis tout défaire et ranger après la Messe. Cela nécessite d’être présent sur les lieux une heure avant et donc Frère Maximilien-Marie doit, tous les dimanches matin, partir du Mesnil-Marie au plus tard à 8 h 30 et il n’y revient souvent pas avant 14 h, pour déjeuner.

Le 8 septembre, en la fête de la Nativité de Notre-Dame, Monsieur l'abbé Vannier célébrait une Sainte Messe dans la chapelle de Saint-Michel d'Aiguilhe, avant son départ pour Coutances

Le 8 septembre, en la fête de la Nativité de Notre-Dame, Monsieur l’abbé Vannier célébrait une Sainte Messe dans la chapelle de Saint-Michel d’Aiguilhe, avant son départ pour Coutances

3) Reprise des activités du Cercle Légitimiste du Vivarais :

Le Cercle Légitimiste du Vivarais Abbé Claude Allier, dont Frère Maximilien-Marie assure la présidence, a repris ses réunions mensuelles de formation et d’étude : nous avons eu la joie d’y voir arriver de nouveaux participants, très motivés.
Le calendrier de ses activités et réunions de formation a été établi de manière précise jusqu’au mois d’août 2017.
Frère Maximilien-Marie s’est rendu à Paris le samedi 19 novembre pour la réunion annuelle des présidents et représentants des Cercles Légitimistes liés à l’UCLF (Union des Cercles Légitimistes de France). A la vérité, il y était même présent sous une « double casquette » : président du Cercle Légitimiste du Vivarais et co-fondateur de la Confrérie Royale. Cette réunion de travail fut intense et riche.
A Frère Maximilien-Marie a échu la mission de commencer à préparer l’institution d’un pèlerinage légitimiste annuel à Notre-Dame du Puy : les contacts avec le rectorat de la cathédrale angélique ont révélé un accueil bienveillant tant de Monsieur le Recteur que de Monseigneur l’Evêque ; ainsi, dans le prolongement du pèlerinage légitimiste jubilaire de juin 2016, pouvons-nous d’ores et déjà annoncer (en particulier pour que vous reteniez dès à présent cette date sur vos agendas) le pèlerinage légitimiste à Notre-Dame du Puy les vendredi 26 et samedi 27 mai 2017.

4) Une importante fête de famille :

Ce 11 octobre dernier, la maman de Frère Maximilien-Marie a fêté son 80e anniversaire. Ce fut l’occasion, vous vous en doutez, d’un grand rassemblement familial, joyeux et animé, qui eut lieu le samedi 8 octobre.

Nos confitures seraient-elles plus légères que l'air ?

Nos confitures seraient-elles plus légères que l’air ?

5) Activités diverses :

L’automne, c’est une période où l’on confectionne des confitures avec les derniers fruits : pommes et poires en particulier ; c’est aussi la période où l’on cueille et rentre la récolte de potimarrons et les noix…
C’est aussi la reprise des activités associatives : la « Ronde des Sucs » – dont Frère Maximilien-Marie est secrétaire – a eu sa journée de randonnée automnale le samedi 1er octobre, mais les conditions météorologiques de ce jour-là ont dissuadé beaucoup de personnes d’y participer ; le « Pôle Haroun Tazieff Vivarais-Velay » a eu son assemblée générale constitutive le vendredi 18 novembre et Frère Maximilien-Marie a été désigné pour siéger au conseil d’administration.

En revanche, après avoir dûment réfléchi, nous avons résolu d’annuler les Veillées Culture & Patrimoine pour cette saison 2016-2017.

6) Autres nouvelles :

Dans notre chronique du début septembre (cf. > ici), nous vous parlions de quelques projets.
Frère Maximilien-Marie a pu commander et installer à l’extérieur du Mesnil-Marie deux projecteurs à LED, fonctionnant grâce à des capteurs solaires et avec déclenchement automatique (par capteur de mouvement) qui nous donnent toute satisfaction : de la sorte l’accès du Refuge Notre-Dame de Compassion lorsqu’il fait sombre se trouve considérablement facilité.
Les pneus d’hiver ont été commandés et installés sur notre Berlingo.
Nous avons aussi pu faire livrer – et ranger – les six stères de bûches qui nous étaient encore nécesaires pour le chauffage de cet hiver.
Que nos bienfaiteurs qui ont permis ces réalisation, grâce à leurs dons, soient très chaleureusement remerciés.

Des prêtres amis étant de passage, le 15 septembre, pour la fête de Notre-Dame des Douleurs céleste protectrice du Refuge Notre-Dame de Compassion, et le 29 septembre, pour la fête de Saint Michel archange, nous avons eu la joie d’avoir ces jours-là la célébration de la Sainte Messe dans l’oratoire du Mesnil-Marie : Messes offertes à l’intention de tous les amis et bienfaiteurs du Refuge Notre-Dame de Compassion.

L'oratoire du Mesnil-Marie apprêté pour la célébration de la fête de Notre-Dame des Douleurs, le 15 septembre 2016

L’oratoire du Mesnil-Marie apprêté pour la célébration de la fête de Notre-Dame des Douleurs, notre céléste protectrice, le 15 septembre 2016

Nous connaissons un automne d’un ensoleillement et d’une douceur exceptionnels (cf. photographie en haut de page) : nous arrivons à la fin novembre en ayant vu la neige seulement une fois, les 6 et 7 novembre, et encore ne fut-ce ici qu’un léger saupoudrage. Du moins, jusqu’ici, cela n’a-t-il pas été gênant pour la circulation dans notre massif !
Plus spectaculaire a été l’épisode cévenol de ces 21 et 22 novembre : en 48 h ce sont un peu plus de 280 mm de pluie qui sont tombés ici. Notre ruisseau, comme à l’accoutumée dans ces cas-là, est devenu un torrent déchaîné contre les assauts duquel les travaux effectués après les dégâts de l’épisode cévenol d’octobre 2014 ont montré leur pertinence et leur efficacité. Plutôt que de longues explications, nous vous proposons de vous en rendre compte de visu grâce à quelques minutes de vidéo commentée > 22 novembre 2016 au Mesnil-Marie.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un saint et fervent temps de l’Avent.
Nous vous encourageons à vous associer à la neuvaine préparatoire à la fête de l’Immaculée Conception (du 29 novembre au 7 décembre), voir > ici.
Nous vous invitons aussi à nous être unis d’une manière très spéciale par la prière ce jeudi 1er décembre à l’occasion du centenaire de l’assassinat du Bienheureux Charles de Foucauld (+ 1er décembre 1916), prêtre de notre diocèse de Viviers, dont nous possédons une relique au Mesnil-Marie, avec lequel nous avons des liens spirituels particuliers et dont la cérémonie de béatification, en novembre 2005, fut l’occasion d’un développement inespéré pour notre Refuge Notre-Dame de Compassion.

Vôtre dans le Coeur de Jésus et Marie.

Le Chroniste.

Gif moine

Pour aider le Refuge Notre-Dame de Compassion > ici