Centenaire d’Haroun Tazieff : une « conspiration du silence »…

Le centenaire de la naissance d’Haroun Tazieff (11 mai 1914) a fait l’objet d’une semaine de forum scientifique à Privas, à l’initiative de notre amie Christine Hainaut, directrice d’école, qui depuis trois ans a accompli un remarquable travail pédagogique « Volcans et paysages européens ».
A notre connaissance, jusqu’à ce jour, Privas, préfecture du département de l’Ardèche, a été la seule ville en France où a eu lieu une manifestation de cette ampleur : c’est qu’en effet la personnalité et le travail – pourtant reconnu – d’Haroun Tazieff continuent de susciter des bouderies de divas dans une caste qui fait passer le « lobbying », les questions de pouvoir et des intérêts très personnels avant l’objectivité qui devrait présider à tout travail scientifique digne de ce nom…

A ce propos, Jean-Paul, l’un de nos amis, a publié sur son blogue un petit article tout en finesse et néanmoins d’une percutante justesse que nous vous invitons à lire > Un pays sous contrôle de sa nomenklatura.

C’est aussi l’occasion pour nous de vous recommander une nouvelle fois la lecture de la biographie d’Haroun Tazieff publiée par son fils Frédéric à l’occasion de ce centenaire :

Un volcan nommé Haroun Tazieff