Depuis que j’ai recommencé à dire l’ancienne messe, j’ai rajeuni…

Messe traditionnelle

Don Louis Demornex est un prêtre français incardiné dans le diocèse de Sessa Arunca (Province de Caserta, en Campanie – Italie), avec lequel nous entretenons des relations d’amitié.

Ordonné prêtre en 1970, il est curé de Fontanaradina et de deux autres hameaux – Corigliano et Aulpi – , dans les Appenins.
D’une grande austérité pour lui-même mais d’une grande aménité et d’une aimante sollicitude pour les autres, Don Louis a adopté dans sa paroisse – au début de l’année 2000 – , la célébration de la Sainte Messe dans le rite latin traditionnel (appelé – pour faire simple – « Messe de Saint Pie V »).
Le résultat en a été un véritable renouveau spirituel de sa paroisse : en effet, la grande majorité de ses paroissiens a compris son pasteur bien aimé, et a pleinement adhéré à cette réintroduction du rite antique, qui est plus respectueux du Mystère de la Sainte Eucharistie, plus conforme au sens du sacré, plus fécond pour la vie spirituelle…

Evidemment, ce changement a entraîné un conflit avec son évêque, mais Don Louis a alors été soutenu par une lettre d’encouragement du cardinal Ratzinger.

Notre amie Béatrice, qui fait un excellent travail à travers son site « Benoît et moi », a traduit, il y a quelques jours, un article paru en italien dans le blog Messa in latino, reprenant l’histoire de Don Louis, de ses démélés avec l’évêque de Sessa Arunca, et de la lettre d’encouragement du cardinal Ratzinger.
C’est à lire ici >

http://benoit-et-moi.fr/2013-III/benoit/don-louis-et-le-prefet-de-la-foi.html